Le jour où deux jeunes voyageurs ont sonné à notre porte...



dessin illustration Abel Jolan voyageurs auto stoppeurs randonnée sans argent homme aventure humaine

Il y a quelques jours, aux alentours de 20h et alors que j'étais en pleine préparation du gâteau d'anniversaire du Lardonus qui lui était en pleine crise de nerf, quelqu'un sonne au portail...
La Lardonette, curieuse comme toujours, sort sa tête par la porte et lance un bonjour à je ne sais qui dehors. Je lui demande alors de qui il s'agit et elle me répond que ce sont deux hommes avec des grands sacs à dos...

A moitié en pyj, avec une belle tronche de merde et un tablier de cuisine tout pourri, je m'en vais donc répondre. Je trouve alors deux jeunes hommes, portant  deux grands sacs de rando et tout sourire ( bien que visiblement assez crevés ) qui m'expliquent voyager sans argent et être à la recherche d'un lieu où passer la nuit et éventuellement à bouffer. C'est là que je sors une réplique débile : " Vous faites un trip à la Nus et Culottés ? ". Non mais sérieusement, pourquoi j'ai sorti ce truc à la con ? On va mettre ça sur le dos de la fatigue et de la surprise hein !

Je scrute alors vite fait leur tronche, sur le coup je ne sais pas trop quoi dire. C'est pas tous les jours que des gens se pointent chez toi de cette façon. Ils sont jeunes, et ont tous les deux des bonnes têtes. Bon, je sais, ça ne veut strictement rien dire mais bon ils sont tout sauf effrayants. Et puis, au pire, on peut les enfermer dans une chambre pour la nuit ! ( En fait, c'est limite moi la nana dont il faut se méfier ! ). Je leur réponds que je vais en parler avec mon mari et leur demande d'attendre...

Je monte donc voir l'homme à l'étage, qui essaie tant bien que mal de calmer le Lardonus qui vient de nous faire un magistral pétage de câble dont lui seul a le secret. C'est vrai que ce n'est pas évident d'accueillir des gens que l'on ne connaît pas chez soi, encore plus quand on a des enfants. D'autant plus que ce soir là, ça tombait plutôt mal ! Comme d'hab' je m'étais prise à la dernière minute pour les préparatifs de la fête d'anniversaire du Lardonus qui avait lieu le lendemain et nous n'avions pas vraiment de temps à leur accorder. Mais bon, ils sont tout de même bien jeunes et leur discours tient la route. Et puis, c'est pas tous les jours qu'une occasion comme celle-ci se présente ! On pourrait le regretter si on refusait. La décision est prise : si vraiment ils ne trouvent nulle part où passer la nuit, nous les accueillerons.

Je leur annonce donc la nouvelle, et leur donne mon numéro de téléphone pour qu'ils puissent nous prévenir de leur venue ou non, mais aussi éviter qu'ils sonnent à la porte et réveillent les lardons qu'on allaient bientôt coucher. Ils me remercient, et me disent qu'ils vont continuer leur recherche et me tenir informée. Bon, je suis lucide. Je sais qu'il y a peu de chance qu'ils trouvent quelqu'un... Déjà parce qu'on vit dans un secteur touristique et qu'on est légèrement en été. Oui légèrement hein, parce que vu le temps de merde qu'on se tape, j'ai quand même des doutes sur la question... C'est en général durant cette période qu'amis et famille décident de vous rendre visite. D'ailleurs ils ont de la chance, car à peu de choses près nous n'aurions pas pu les recevoir. Le mini Lardon, blessé au pied, ne pouvait pas marcher et un éventuel séjour à l'hôpital était possible, on avait dû repousser l'échéance.

C'est le gros bordel dans la baraque et il est vrai qu'en principe on n'aime pas trop recevoir ici ( ou du moins le strict minimum, les plus proches ). On vit dans une vieille maison de ville, vraiment pourrie il faut le dire heing, avec une salle de bain aussi grande que celle d'un hôtel à bas prix. Vous savez, ce genre de salle de bain où tu peux prendre ta douche sur les chiottes ? Bah voilà... la même ! Avec option fenêtre qui donne sur un espèce de petit garage fermé que le voisin a gentiment ( et avec l'accord du proprio ) installé là, rendant l'aération de la pièce impossible ou presque sans compter la luminosité inexistante. Je vous passe les détails... Nous aimons la ville où nous sommes et ne payons pas cher de loyer. Et puis il ne faut pas se leurrer, louer un logement de nos jours sans être limite millionnaire ( oui j'exagère un peu mais pas trop ), ça reste compliqué ! Et puis si nous avions deux CDI, on s'emmerderait pas à louer, surtout une merde pareille !

Bref, les lardons mangent et on les jette met au lit. Mon téléphone sonne : ils sont devant le portail. L'homme est encore à l'étage et essaie d'endormir le petit dernier, agité. Je les accueille et ils me remercieront un bon nombre de fois ( presque autant de fois que moi je me serai excusé pour le bordel ou le manque de temps à leur accorder ). Je les fait s'installer sur le canapé, devant les Championnats du monde d'Athlétisme et leur propose à boire. Bon, en vrai, je n'ai qu'une bière pour deux à leur offrir, mais ils s'en contenteront déjà biens contents d'avoir un endroit ou passer la nuit.

Je leur fait cuire des pâtes et on tape la discut' . Ils s'appellent Abel et Jolan et il est possible de suivre leur périple via Twitter ou principalement sur Snapchat ( abbel76 / Jolan_wost ). J'aime assez le concept de partir à l'aventure comme ça, sans argent, aller chez les gens et tout. Mais je me dis que ça ne doit pas être évident de trouver des personnes chez qui dormir. Il est vrai qu'on est pas tellement habitué à ça et on vit dans une période où tout le monde flippe de tout.

Ils m'expliquent alors avoir déjà passé une nuit dehors et que franchement c'était pas top mais que quand les gens les accueillaient ils étaient tous super sympas ( ouais je sais on est trop cool nous aussi ! 😎 ), qu'ils leur donnaient à bouffer tout ça. Quand ils m'annoncent leur âge, que je tairais, la maman qui est en moi leur a demandé si leurs parents étaient au courant et comment ils vivaient ça. Bien évidemment, oui ! Ils sont jeunes, il faut qu'ils en profitent tant qu'ils le peuvent ! J'aurai kiffé faire ça moi aussi, mais bon, à leur âge j'étais déjà belle-mère de deux petits bouts et l'idée ne m'est jamais vraiment venue en tête. J'ai quand même fait pas mal de choses, notamment une partie de camping sauvage parsemée de péripéties ou des voyages improvisés à la dernière minute avec des amis. Mais je me dis que plus tard, je me ferai surement un petit trip dans le genre. Avec un ou plusieurs lardons pourquoi pas ? Ou même simplement avec l'homme ! L'expérience doit être vraiment sympa à vivre. A suivre donc...

L'homme nous rejoint. Les pâtes sont prêtes, on s'installe alors tous ensemble à table. Les échanges sont plutôt banals, principalement axés sur leur voyage/destination et éventuelles rencontres. Ils ont commencé il y a seulement quelques jours et avaient pour but de faire un petit road-trip de Rouen à Paris en passant par La Rochelle sur un peu moins de 3 semaines. Seulement, vu qu'il leur était assez facile d'avancer en stop, ils ont décidé d'élargir leurs destinations et de se laisser porter. Au moment où j'écris cet article, ils sont à Marseille, oui oui vous lisez bien, à Marseille ! Normal ! Surtout quand on suit l'idée de départ :

itinéraire voyage sans argent voyageurs auto stoppeurs jeunes recit accueil france
J'avoue, je kiffe leur délire ! Dommage qu'ils publient assez peu finalement. Mais ils ont raison, ils profitent un max ! Je vous conseille de suivre leur périple via Snapchat, où ils publient de manière plus régulière. Depuis leur départ ici, ils sont partis sur Angoulême, ont été pris en stop par des gendarmes ( sachez que faire du stop sur l'autoroute est interdit ), ont rencontré des personnes ayant voyagé comme eux, des gens biens, des cons aussi ! Ils se sont retrouvé au beau milieu de la cambrousse, mangé et dormi avec des scouts... Bref, ils prennent leur pied et franchement c'est génial de suivre tout ça ! 

Après le repas, nous leur avons préparé leur chambre et leur avons proposé de prendre une douche. Non pas qu'ils sentaient mauvais hein, mais bon quitte à être hébergés, autant en profiter ! Soucieux de ne pas déranger, ils mettront leur réveil en marche pour le lendemain matin 9h, heureux de pouvoir passer une bonne nuit de sommeil à l'intérieur, et dans un vrai lit ( ou sur un matelas ! ). Nous ne les aurons pas enfermé dans leur chambre, ni même torturé 😀. Par contre, pas de bol, ce soir là avait lieu la fête de l'huître à quelques pas de la maison... Musique et cris à tout va allaient de bon train mais ils étaient tellement morts que ça ne les aura pas dérangé une seconde !

Le lendemain matin, nous nous efforçons de ne pas faire trop de bruit avec les lardons pour qu'ils puissent dormir le plus possible. Histoire d'avoir la patate pour la journée qui s'annonçait. Quand leur réveil a sonné, je leur ai donné un rab d'une heure de plus de comatage intensif vu que nous n'étions pas pressés. La fête du Lardonus n'avait pas lieu chez nous. Ils se levèrent en bien meilleure forme, visiblement la nuit leur a fait un grand bien ! On leur offre le petit déj ( oui quand même heing, on est pas des sauvages ) : des CHOCOLATINES et du chocolat chaud ! Oui, je maintiens mon chocolatine bien haut et fort parce que nous sommes des sudistes et que nous nous devons de soutenir la #TeamChocolatine ! Mais c'est de bonne guerre, ils étaient quand même sympas pour des membres de la #TeamPainAuChocolat... Cœur sur vous les gars 😘

Avant de nous quitter, ils nous demandent de leur laisser un petit message sur deux tee-shirts blancs en guise de souvenir. N'ayant pas de grande inspiration sur le moment, ils me suggèrent un petit dessin. Je leur ferais une espèce d'esquisse de l'homme et moi avec un petit message signé par nous deux. Il est temps pour eux de reprendre la route et pour nous de reprendre notre train-train. Un petit selfie avant le départ. On leur file des gâteaux, compotes et une bouteille d'eau ( On voit de suite qu'ils étaient dans une famille avec enfants 😅 ). Je leur promets une petite illustration de leurs tronches prochainement.

Nous avons été très heureux de les accueillir bien que désolés de ne pas avoir pu profiter pleinement de leur présence. Ce fut tout de même une super expérience que nous sommes prêts à réitérer avec eux comme d'autres. Cela fait du bien de rencontrer des petits jeunes comme ça, profitant de la vie et de leur jeunesse ! On se revoit alors des années en arrière, rempli de fougue et de conneries et on se dit que Putain si seulement on avait eu cette idée à la con ! Mais c'est à charge de revanche, car l'air de rien leur venue a ouvert une petite porte...

Celle d'un : Et pourquoi pas nous ?


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire